La déclaration des droits de l’artiste

déclaration_des droits_de_l_artiaste_mathias_ollivier_b

« Sommes-nous en démocratie où en pubocratie ? »

« Ils se sont débarrassés des rebelles, or ce sont ceux-là les artistes. »

« Formater n’est qu’une forme de censure déguisée ! »

« Sans désobéissance il ne peut y avoir création. »

« La pub nous empube ! »

 

Dès les années 80, les artistes furent les premiers à subir le formatage que vivent aujourd’hui les citoyens. J’invite les artistes de toutes disciplines à prendre connaissance de « La déclaration des droits de l’artiste » – texte dont la première édition publication date de 1995. Ce texte, iconoclaste s’il en est, par certains aspects semble utopique, mais il a sans doute le mérite de provoquer la réflexion. L’auteur dénonce la dérive de la démocratie en «pubocratie». Depuis l’avènement du « nouvel ordre mondial » ce  texte n’est-il pas devenu utile ? Le rôle que peuvent jouer les artistes dans la société est de plus en plus restreint. Pour exister ils doivent être «au format» ! L’Artiste créateur est contraint de n’être qu’un créatif s’il veut survivre. Il doit collaborer ! C’est ainsi qu’un certain nombre d’entre eux se défont de leur tunique de lumière et se rendent complices de ceux qui les manipulent. Par appât du gain ou à cause des pressions qu’ils subissent, ils  se laissent entrainer dans une fausse histoire d’amour dont l’art sort exsangue !

declaration_des_droits_de_l_artiste_1L’acte artistique plus que jamais est un combat contre la conformité à la norme. C’est un chalenge éthique, esthétique, économique et politique. Si à l’issue de cette épreuve il s’avère que l’artiste est vaincu, on assistera au retour d’une espèce de Moyen-âge obscurantiste où la féodalité de l’argent exercera pleine puissance sur la vulnérabilité de ses otages. Mais n’y sommes-nous pas déjà rendu ? Faut-il souligner encore, que les avancées technologiques telles que la puce RFID, l’IA, les logiciels, la robotisation sont dans certains cas des applications entravant la liberté d’expression puisque créés pour contrôler l’individu plus que pour le libérer. L’acte inspiré, imaginé, libre, d’expression humaine est-il devenu préhistorique ? Le temps n’est-il pas venu pour l’Artiste de secouer le joug de cette « nulture » que fait peser sur  lui un système dans lequel il n’est plus qu’un faire-valoir de  pub ? (Art-Access).

Déposez votre commentaire en bas de page.

Site de l’auteur : Biographie – Bibliographie – discographie – Lien youtube sur :

http://www.mathiasollivier.fr

Pour obtenir gratuitement l’e-book, adressez un mail à : mathias-infos@orange.fr

+ Vous pouvez commander l’ouvrage sur Amazon : ISBN :  978-2-36185-027-2  – 12€

NOTE :  Bien que je sois l’auteur de cette déclaration, elle ne m’appartient pas. Ce texte est offert aux artistes qui voudront le commenter, le signer, pour se l’approprier. Sont également concernés, les éditeurs, les producteurs, les programmateurs, les syndicats artistiques, les sociétés de droits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :