Edito : La chute de l’empire Occidental ?

L’actualité politique donne raison aux auteurs d’ouvrages tels que : La « Révolution du Bonheur » : qui dès 1995 annonçait une révolution culturelle en France. – « L’Ere deophile » qui dès 1977 prédit la chute de l’Empire Occidental – l’avènement d’une religion mondiale – l’avènement d’hommes nouveaux – une guerre avec l’Iran – les multiples luttes intestines entre hommes de pouvoir – les uns restant accrochés à l’ancien système – les autres luttant pour faire valoir une civilisation nouvelle… tandis que le monde se transforme irrémédiablement de la manière dont en décide le temps…

La chute de l’Occident est calquée sur celle de l’empire Romain. Pour préserver la santé d’un corps gangrené, le chirurgien sacrifie d’abord un doigt de pied, puis une jambe, une main ou un bras pensant que c’est le seul  moyen de préserver le cœur… Au début de notre ère, les romains, suites aux invasions « barbares » firent de même. Ils ont d’abord cédé des terres aux envahisseurs en échange de soldats, supposés défendre les frontières de l’empire. Mais, en sacrifiant ces territoires, Rome diminuait du même coup ses ressources. Dès lors les césars n’eurent plus les moyens de payer la solde des militaires qui finirent par se révolter. L’arrivée massive de peuplades du nord que Rome ne put intégrer, l’avènement du christianisme, ouvrirent une brèche plus large encore dans les fondements de la culture romaine au point de la transformer jusqu’à ce qu’elle devienne la nôtre. Par ailleurs, de nombreux esclaves affranchis – qui se peuvent comparer aux émigrés des XXème et XXIème siècle – accédèrent à des postes dans l’administration. Les derniers césars ne contrôlaient plus l’administration, ni leurs budgets, ni l’armée. Dès lors, les temples de la république romaine vacillèrent sur leurs bases jusqu’à l’effondrement. Rome, de plus en plus déchirée, infiltrée, sombra dans le chaos. L’Occident Européen d’aujourd’hui commet les mêmes erreurs en agissant de la même façon. En délocalisant ou cédant leurs entreprises, leurs zones portuaires à des investisseurs étrangers, sans parler de leurs précieux « savoir faire », et autres symboles prestigieux, tels que : Château Margaux, Martinez, Fouquets et autres, la liste est longue… L’idée est de se renflouer. Le résultat est l’ingérance. Ces situations engendrent le chômage de masse et plombe de pouvoir d’achat des citoyens. Dès lors, le PIB des états s’atrophies, et  leurs dettes augmentent. La croissance atteint ses plus bas niveaux, les marchés financiers s’enrichissent sur les pertes des états, et asphyxient l’ensemble. Par conséquent l’entretien d’une armée, l’équipement des territoires, des services publiques, deviennent impossibles. A ces maux s’ajoutent ceux de l’impossibilité de pouvoir intégrer valablement l’immigration de masse, et la rancune de certains groupuscules extrémistes agissant au moyen d’actions terroristes. Les conflits et revendications de groupes politiques, ethniques, sociaux, tel que les homosexuels, etc… L’église en disgrâce, le manque de vocations… achèvent de miner l’ensemble des sociétés. A ces fléaux s’ajoutent encore le réchauffement planétaire responsable de catastrophes matérielles et la diminution des ressources naturelles. Les impôts augmentant, les privilèges diminuant, les citoyens descendent en masse dans les rues… pour réclamer ce « droit au bonheur » que la constitution est sensée leur garantir… Tels sont les symptômes de cette révolution que j’ai intitulée  « révolution du bonheur », mais qui n’est autre qu’une révolution culturelle en l’occurrence! A quand le dernier ouragan qui précipitera la chute de l’empire Occidentale ? Les civilisations mutent, se transformes et se superposent pour le plus grand plaisir des archéologues du futur… C’est peut-être la seule bonne nouvelle ? Le monde change d’air et d’ère, c’est une certitude.  Ce monde de demain sera-t-il meilleur ? C’est sans doute la bonne question…  Comme l’a dit Will Durant : « Une Grande Civilisation n’est conquise de l’extérieur que si elle est détruite de l’intérieur »  A suivre donc… (Mathias Ollivier)

– Commander l’ouvrage « l’ère deophile » sur : http://www.art-access.fr

 

 

 

Étiquettes : ,

Une Réponse to “Edito : La chute de l’empire Occidental ?”

  1. Vous m’en direz tant… | Editions Art-Access Says:

    […] NOTE : On se souviendra d’auteurs tels que Georges Orwel – Aldous Huxley – Mathias Ollivier, qui dans leurs ouvrages (1984 – Le meilleur des mondes – Serpula – l’Ere deophile – La nulture – La révolution du bonheur), avertissaient les hommes des manipulations présentées à tous sous forme de « jeux » comme des progrès pour la santé et la sécurité des individus. Edito : La chute de l’empire Occidental ? […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :